Fabien Granet

Fabien GRANET

Comme un gris qui traîne sur la mer affaissée…

Poursuivant ses recherches précédentes, Fabien Granet présente ses dessins récents dans lesquels des fragments de paysages, tout en restant accrochés au quadrillage premier, émergent du blanc de la page, parfois en lambeaux, parfois en points de vue multipliés, faisant penser à un univers dont la création ne serait pas exempte d’hésitations, d’essais, de repentirs.

 

 

 

Dans certains dessins, ces fragments de paysages s’articulent avec d’étranges constructions architecturales, des volumes géométriques… comme si l’oeil de l’artiste, par delà le sensible, avait dégagé des bords de mer, des rochers, des plages ainsi « mis en paysage » l’essence de ces lieux, rappelant que le dessin est aussi « chose mentale ».