Enzo Certa, « Grottesco »

 

exposition du 2 au 27 septembre

De ces « Domus Aurea » modernes que sont les musées – où la peinture, d’oublis en redécouvertes, se réinvente sans cesse – Enzo Certa tire un grotesque « camp », joyeux et coloré, qui récuse en la négligeant comme futile et stérile la classique opposition entre l’ornemental et le narratif.